Le Premier ministre encourage le secteur privé de San Pedro à jouer sa partition pour le développement





le-premier-ministre-encourage-le-secteur-prive-de-san-pedro-a-jouer-sa-partition-pour-le-developpement


Le Premier ministre, Achi Jérôme Patrick, a exhorté samedi 18 septembre 2021 à San Pedro, les acteurs du secteur privé à poursuivre leurs efforts d’investissement, les rassurant de la volonté du gouvernement d’insuffler une dynamique nouvelle de collaboration pour accélérer la transformation de l’économie dans l’optique du développement durable.

Lors d’une rencontre d’échange avec ces acteurs, en marge du lancement des travaux de réfection de la Côtière, M. Achi leur a donné quelques orientations sur les thématiques qui sous-tendent la vision 2030 du gouvernement et constitueront le fondement des relations Etat- secteur privé au cours des prochaines années.

Il a indiqué que l’objectif de l’Etat est de tout mettre en œuvre pour que son secteur privé se développe, parce qu’il est le seul acteur capable de l’aider à relever les défis majeurs à savoir, mobiliser les ressources pour développer les infrastructures socioéconomiques de base (éducation, santé, eau électricité) et investir dans le capital humain (formation et insertion professionnelle des jeunes).

Pour le chef du gouvernement, le secteur privé, avec plus de 2/3 des investissements et plus de 80% des emplois, constitue le principal levier de création de richesses, d’innovation et d’emplois.

Il a insisté sur les enjeux de la transformation des matières premières et la nécessité d’investir dans ce domaine. Se référant à l’exemple de la filière café-cacao, il a fait savoir que valeur ajoutée au niveau mondiale est estimée à 105 milliards de dollars. La part de la Côte d’Ivoire premier pays producteur de cacao ne dépasse pas cinq milliards de dollar (recettes fiscales et revenus versés aux paysans confondus). Cela signifie que toute la valeur ajouté profite à l’extérieur et non à la Côte d’Ivoire qui fournit la tâche la plus pénible de production du cacao.

 

Pour relever le défi de la transformation de l’économie, le Premier ministre prône la redynamisation de la coopération Etat secteur privé dans ‘’une nouvelle relation d’intérêt mutuelle’’.

La présidente de la délégation régionale de la Chambre du commerce et de l’industrie de Côte d’Ivoire, Mme Zraik Rached Linda, porte-parole du secteur privé, a salué les efforts d’investissement réalisés à San Pedro en traduisant la reconnaissance des opérateurs économiques au gouvernement.

Elle énuméré les défis qui restent à relever pour permettre à San Pedro de jouer son rôle de second pôle de développement économique de la Côte d’Ivoire. Il s’agit notamment de la poursuite du développement des infrastructures économiques, du renforcement de la fourniture d’électricité, de la réhabilitation et du développement de la zone industrielle et l’accélération de la mise en œuvre du développement et de la modernisation du port autonome, qui doit inclure le projet de construction de chemin de fer San Pedro-Man.

AIP

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le Président Emmanuel Macron à Abidjan d’ici fin décembre (Alassane Ouattara)

Aéroport de Yamoussoukro : Le directeur général de la Sodexam félicite les pompiers