Réunion de printemps du Fmi et de la Banque mondiale, Nialé Kaba aux investisseurs américains : « La Côte d’Ivoire est la place où il faut investir »





reunion-de-printemps-du-fmi-et-de-la-banque-mondiale-niale-kaba-aux-investisseurs-americains-la-cote-divoire-est-la-place-ou-il-faut-investir


En marge des Assemblées de printemps du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque Mondiale (BM), la ministre de l’Economie, du Plan et du Développement, a invité les Américains à investir en Côte d’Ivoire. C’était ce vendredi 19 avril 2024, à Washington, au cours d’une rencontre avec le Centre Afrique d’Atlantic Concil.

Les réunions de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale (GBM) se sont déroulées à Washington D.C, aux Etats-Unis, du 15 au 20 avril 2024. Ces assemblées ont vu la participation de nombreuses délégations africaines dont la Côte d’Ivoire. Membre de la délégation ivoirienne, la Ministre de l’Economie, du Plan et du Développement, Nialé Kaba, a saisi l’opportunité pour inviter les hommes d’affaires américains à investir massivement en Côte d’Ivoire. « Je voudrais dire aux investisseurs américains que la barrière de la langue qui nous défavorise énormément ne doit pas exister. Notre pays a du potentiel. Aujourd’hui avec la stabilité sociopolitique, la Côte d’Ivoire est la place où il faut investir », s’est exprimée fièrement Nialé Kaba.

Intervenant au cours de la tribune « Africa Center », elle a décliné les enjeux de la politique économique de la Côte d’Ivoire et sa stratégie pour attirer le plus grand nombre d’investisseurs. De l’environnement des affaires en passant par la politique industrielle et énergétique du pays, tout a été passé au peigne fin par la ministre ivoirienne en charge de l’Economie.

Sur la question de l’investissement, l’économiste statisticienne a fait savoir que pour le bien-être des populations, l’Etat investit « massivement » dans les secteurs sociaux à savoir l’éducation, la santé et les infrastructures. Cela, afin de créer un cadre d’investissement propice pour le secteur privé.

A en croire la ministre Nialé Kaba, le chantier le plus important aujourd’hui pour le gouvernement ivoirien reste la transformation locale des matières premières, notamment le cacao et le cajou. « On a l’habitude de dire que la Côte d’Ivoire est un pays agricole mais la majorité de nos productions est exportée avec des taux de transformation faible. Nous produisons 40% du cacao mondial, c’est dire le poids que nous avons, mais nous n’en transformions que 33% soit le tiers. L’objectif c’est de transformer 50% à l’horizon 2030 », a déclaré la ministre. Sur la question de l’énergie, l’émissaire du gouvernement ivoirien n’a pas manqué d’évoquer les récentes découvertes d’hydrocarbure en l’occurrence le champ Baleine et le gisement Calao, dernier en date. Toutes deux qui positionnent la Côte d’Ivoire sur le chemin de la souveraineté énergétique. « Aujourd’hui, notre ambition c’est d'accroître le mix énergétique. Nous avons environ 35% d’énergie renouvelable. Nous avons le solaire, l’éolien et beaucoup de gaz mais aussi du minerai qui n’est pas suffisamment exploité et pour lequel nous pensons que des investissements forts peuvent soutenir la croissance », a fait remarquer Nialé Kaba.

Pour rappel, les assemblées annuelles de printemps du Fonds monétaire international et du Groupe de la Banque mondiale réunissent chaque année des responsables de banques centrales, des ministres de l’économie, des Finances et du Développement, des dirigeants du secteur privé, des représentants de la société civile et des universitaires pour débattre de la situation économique mondiale et de questions à portée internationale. Au menu des échanges, les solutions pour booster les financements et les connaissances, encourager les investissements du secteur privé et se préparer aux crises futures. Ces rassemblements uniques en leur genre représentent des forums de discussions exceptionnels sur l'élaboration des politiques économiques.

Avec Sercom

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Danané : 3 corridors saccagés

Fédération ivoirienne de randonnée pédestre et du bien-être (Firape): Le président de la ligue d’Odienné installé