Secteur bancaire : la BNI annonce une variation positive de 49% pour l’exercice 2023





secteur-bancaire-la-bni-annonce-une-variation-positive-de-49-pour-lexercice-2023

Youssouf Fadiga salue la résilience de sa banque malgré la difficile année 2023



Le directeur général de la Banque nationale d’investissement (BNI), Youssouf Fadiga, a animé une conférence de presse le jeudi 23 mai 2024, dans l’optique de faire le bilan de l’exercice 2023 et de présenter les perspectives et les performances à l’horizon 2026.

Entouré des membres de la direction, le conférencier a avoué que l’année 2023 a été difficile car il y a eu une légère baisse en termes de dépôts de la part des clients. Mais cela n’a pas empêché sa structure de réaliser un résultat net de 34,93 milliards FCFA contre 24,44 milliards FCFA, soit une hausse de 11,48 milliards FCFA, une variation positive de 49%.

Selon Youssouf  Fadiga, le niveau de crédit octroyé aux clients a augmenté. Il est passé de 761 milliards FCFA en 2022 à 882  milliards FCFA en 2023, soit une hausse de 16%. En ce qui concerne le produit net bancaire, il est passé de 71,17 milliards FCFA en 2022 à 87,67 milliards FCFA en 2023, donc une hausse de 23%. «C’est un bilan qui démontre la résilience de notre banque », a-t-il indiqué.

Pour ce qui concerne le total bilan, le directeur général a souligné que celui de la banque est en croissance depuis 2018. « L’indicateur passe de 549,7 milliards de FCfa en 2018 à 1766,5 milliards de FCfa en 2023. Nous passons donc de la 8e à la 5e position dans le classement des banques de la place. Cette performance nous permet de nous conforter dans notre vision de nous positionner à l’avenir dans le top 3 des établissements bancaires », a-t-il ajouté.

Youssouf  Fadiga a également dévoilé le fait que l’exercice 2023 a été marqué principalement par la finalisation d’une participation dans le capital de la Bicici.

En termes de responsabilité sociétale, le conférencier a fait savoir que sa structure a « déloqué près de 170 millions de FCfa pour ses actions sociales dans la segmentation clients Pacte, Pme ».

« Dans le cadre d’une convention signée le 30 mai 2023, nous avons apporté un soutien à la FIF à hauteur de 100 millions de FCfa pour traduire notre engagement aux côtés de la jeunesse. A travers ce partenariat, la banque réaffirme sa confiance au football ivoirien et œuvre pour son développement. Nous avons investi entre 160 et 170 millions de FCFA dans le secteur de la santé, l’éducation et le sport », a-t-il détaillé.

Sur les perspectives à l’horizon 2026, le DG a annoncé plusieurs actions qui seront mises en œuvre pour l’atteinte des objectifs fixés par le Conseil d’administration. Ce sont entre autres : la mise en place d’une gouvernance et organisation permettant de sécuriser l’exécution du plan d’action, la consolidation des fondamentaux de la banque, incluant la réaffirmation de sa vision, de ses valeurs et de son positionnement. Il n’a pas omis de parler du positionnement de la data au centre de pilotage, du renforcement du capital humain, de l’optimisation du modèle opérationnel et de l’accélération de la croissance sur les marchés.

La BNI a été créée en 1959 par décret sous l’appellation de Caisse autonome d’amortissement (CAA), de la volonté des autorités ivoiriennes d’asseoir le développement de la Côte d'Ivoire sur une institution forte et crédible. De banque à caractère 100% étatique, elle est passée à un statut mixte avec l’ouverture de l’actionnariat à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

Solange ARALAMON

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le français, Jean-Christophe Gratecap, nouveau coach de l’Africa Sports

Salon de la musique d'Abidjan (SAMA 2020): Guy Pacôme Somian (Commissaire général) "s'arme" pour la première édition