Salon du footbal africain (SAF 2024) : des opportunités inédites pour les jeunes talents ivoiriens





salon-du-footbal-africain-saf-2024-des-opportunites-inedites-pour-les-jeunes-talents-ivoiriens

Les responsables de la Fondation réal Madrid offrent de belles opportunités aux jeunes ivoiriens



La Fondation Real Madrid en collaboration avec le Salon du footbal africain (SAF 2024) a annoncé au cours d’une conférence de presse le samedi 29 juin 2024, qu’un programme de stage de perfectionnement des jeunes joueurs, garçons et filles dont l’âge varie entre 9 et 17 ans se tiendra du 26 au 31 aout 2024, à l’Institut polytechnique Houphouët-Boigny (Inphb) de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire.

Le responsable de l’ONG Diambars et partenaire du SAF, Pierre Mbas, représentant par ailleurs la fondation, a expliqué que c’est un stage de perfectionnement et non de détection. « L’idée ce n’est pas de fermer le stage en disant que nous allons choisir les meilleurs jeunes au football. C’est d’abord un jeu. Il faut rappeler, aux enfants qu’ils doivent s’amuser. Nous avons décidé que cela soit un sport accessible à tous et a toutes », a-t-il insisté. Par ailleurs, il indique le stage est entièrement gratuit, avec des sélections basées sur les collectivités territoriales, les entreprises et les fondations locales.

A la clôture du salon, le président de la FIF, Idriss Diallo, n’a pas manqué de féliciter le promoteur Jean Tanguy Yapoidou , pour cette initiative  apportée dans le secteur sport, avec un salon qui été enrichissant. « L’économie sportive est quelque qu’on ne comprenait pas forcement en Afrique. Nous, on pensait que le football, consistait seulement à aller sur des stades pour jouer. Mais le football, c’est beaucoup plus d’investissement », a-t-il dit.  

M. Diallo a également conseillé aux jeunes qui envisagent d’être des footballeurs professionnels, de travailler sans relâche.

E.A.

 

En lecture en ce moment

Coronavirus : Point de la situation de la COVID-19 au 14/02/2021

Assemblée générale annuelle de Inner Wheel : Jean Claude Kouassi convaincu que cette assemblée va donner les armes de lutte contre la drépanocytose