Côte d’Ivoire/Santé: "Plus de service minimum" dans les hôpitaux, après l’interpellation de deux agents grévistes (Syndicats)





société,gève,medecins


La Coordination des centrales syndicales du secteur de la santé (Coordisanté), en grève depuis lundi, a décidé jeudi soir de ne plus assurer le "service minimum" dans les hôpitaux et autres structures sanitaires, en réaction à l’interpellation de deux agents de santé grévistes dans la même journée.

 

"La grève a pris une autre tournure. Il n’y aura plus de service minimum", a réagi le porte-parole de Coordisanté, Boko Kouaho, dénonçant l’interpellation des deux agents, détenus à la préfecture de police d’Abidjan.

 

Ces "deux camarades partis en supervision ont été enlevés par la police à Marcory (sud d’Abidjan)" dans l’après-midi, a expliqué la coordination, dans une vidéo diffusée sur facebook.

 

Depuis lundi, "les infirmiers, agents de bureau et d'hygiène, sages-femmes, aides-soignantes, techniciens, chirurgiens-dentistes, stomatologues", à l’exception des cadres supérieurs de la santé, ont entamé une grève de "cinq jours" pour réclamer entre autres des primes de logement, de risque, d’intéressement, estimés à plus de 300.000 FCFA.

 

Les prestations sont perturbées dans les centres hospitaliers universitaires (CHU) et des hôpitaux d’Abidjan, de même que dans plusieurs villes de l’intérieur du pays.

 

MYA

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Eliminatoires Can 2019/ Le programme de la 5e journée

Alain Gouaméné suspendu de toutes activités pendant deux ans