C’est quoi la réconciliation ?







Parlons-en ! Quelle est cette notion de réconciliation qui est sur les  lèvres de certains Ivoiriens ? Réconciliation par ci, réconciliation par là. C’est quasiment devenu un fourre-tout qui sert à escroquer les naïfs de la République. Disons le net, c’est une notion creuse sans contenu pour ce qui concerne la Côte d’Ivoire sous le bâtisseur Alassane Ouattara, digne héritier du père fondateur, le président Félix Houphouët-Boigny.

En revenant au pays, l’ex chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, ancien pensionnaire de la prison de la Cour pénale internationale, a indiqué qu’il entrait pour apporter sa pierre au processus de réconciliation. Chimère et arnaque politique ! Rien que du vent. Depuis son retour au pays, celui qui est jusque-là surnommé « Le boulanger» en raison de sa propension à «rouler dans la farine» ses adversaires et partenaires, a été incapable de présenter ses civilités au Président  Ouattara. C’est un minimum d’élégance quand on a occupé la magistrature suprême d’un pays. En refusant déjà le pavillon présidentiel, Laurent Gbagbo a déjà annoncé les couleurs sur ses sombres intentions. Pas un seul mot de compassion à l’endroit des 3.000 victimes issues de sa folie meurtrière de 2010. En refusant de quitter le pouvoir qui lui a été retiré par le peuple, le socialiste ivoirien et ses miliciens ont semé la mort et la désolation dans de nombreuses familles. Il aurait dû commencer par se repentir. Que nenni ! Au contraire, cynique à souhait, il les nargue, il les méprise !

Sans demander pardon, sans faire amende honorable, Gbagbo vit tranquille et se balade dans le pays sur les routes et ponts construits par Alassane Ouattara. Cela signifie que les Ivoiriens n’ont pas un problème de réconciliation qui, en réalité, est devenu un fonds de commerce pour des politiciens en panne d’inspiration et de stratégie politique pour faire face au génie Ouattara. Les Ivoiriens se côtoient chaque jour, se fréquentent, mangent ensemble, s’invitent, discutent, etc. dans une atmosphère de fraternité et de convivialité !

 

Il y a un contrat social qui lie tous les citoyens d’un pays et celui-ci est bien incarné en Côte d’Ivoire par la politique du «Vivre ensemble» dans «Une Côte d’Ivoire unie et solidaire» si chère au président Alassane Ouattara. La Cdvr et la Conariv ayant échoué après avoir avalé des sommes faramineuses du contribuable, le Président  Ouattara doit se consacrer exclusivement  aux grands axes de son programme. La réalité, c’est qu’il y a des Ivoiriens qui ont décidé de ne pas l’aimer malgré ses efforts inlassables pour les rendre heureux. Le bâtisseur infatigable qu’il est ne doit surtout pas se laisser complexer ou distraire par les discours sur la réconciliation tenus par certains médias occidentaux, relais de quelques politiciens véreux.

Heureusement que ces tribalistes haineux qui ne le portent pas en cœur sont ultra minoritaires dans le pays. Le verdict des urnes lors de la dernière présidentielle plaide largement en  faveur d'ADO !

 

Qu’il reste donc concentré sur l’essentiel !

  

Sam Wakouboué

En lecture en ce moment

Décès du Premier : "Hamed Bakayoko a été pour nous la lueur d'espoir d'une jeunesse aguerrie" (ambassadeur Adama Dosso)

Lutte contre le terrorisme : Le Premier ministre réaffirme la détermination du gouvernement à lutter contre le terrorisme