Mode : Le mannequin Fatim Sidimé surprend le créateur de mode Etienne Marcel





mode-le-mannequin-fatim-sidime-surprend-le-createur-de-mode-etienne-marcel


En reconnaissance à celui qui lui a ouvert les portes de la mode il y a 20 ans, le mannequin Fatim Sidimé a offert un kit d’équipements de couture d’une dizaine de machines au créateur de mode Etienne Marcel, le samedi 3 juillet 2021, dans les nouveaux locaux de son école de formation à Cocody 8e Tranche à Abidjan.

"Je savais qu’Etienne Marcel était là mais je ne pouvais pas recevoir mon formateur comme ça. C’est avec beaucoup d’affection que je reçois Etienne Marcel, mon père à côté de Maman Miss Zahui. Etienne Marcel est mon formateur… Il voulait que la Côte d’Ivoire ait des talents", a expliqué la patronne de l’agence "Sydney Conceptuel"

En effet, rentré du Cameroun où il avait élu domicile depuis 13 ans, Etienne Marcel allait rendre une visite de courtoisie à "sa fille", sans se douter de la surprise qui l’attendait. C’est en présence de SEM Leo Vinovezky (ambassadeur d'Israël en Côte d'Ivoire) que Fatim a reçu Etienne Marcel, celui qu’on appelle le designer ou la griffe du futur.

Emu par tant d’attention, il s’est dit honoré de  recevoir ces dons. "Je ne sais pas ce que je vais dire. Je suis ébahi. Les mots me manquent. Je dis simplement merci à Fatim, à Miss Zahui et à l’ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire. C’est un moment génial !", s’est exclamé à chaud, l’heureux récipiendaire.

A côté du styliste qui l’a formée, Fatim a aussi remis un lot de matériel de coiffure à Carmelle Boutin qui a fini sa formation et validé tous ses  stages.

Fatim Sidimé a dit avoir associé SEM l’ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire à sa cérémonie car cette représentation diplomatique lui avait ouvert les bras quand elle cherchait du soutien pour son Ecole professionnelle des métiers de la mode et du mannequinat (EP2M).

"C’est avec un grand plaisir que j’ai accepté l’invitation de Fatim Sidimé. J’aime tout ce qui touche les arts. Je vous fait une confidence : je suis d’une famille de couturiers", a révélé le diplomate israélien. Avant de faire une ouverture : "Je vais soutenir la mode tant que je suis en Côte d’Ivoire. Tous les styles et les designers sont magnifiques. On va établir et soutenir une collaboration entre les créateurs ivoiriens et israéliens. Je souhaite aussi œuvrer à faire un évènement ivoiro-israélien dans la mode en Côte d’Ivoire ou en Israël", a-t-il suggéré.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Point de la situation de la maladie à Coronavirus du 30 juillet 2020

Prostitution : Quand le plus vieux métier s’adapte à l’évolution technologique