JO Tokyo 2020 : Haidara Souhalio ‘’ si on était mieux préparé contre le Brésil, peut-être qu’on aurait gagné ‘’





jo-tokyo-2020-haidara-souhalio-si-on-etait-mieux-prepare-contre-le-bresil-peut-etre-quon-aurait-gagne


Le sélectionneur des Eléphants Olympiques a fait savoir que si ces poulains avaient eu une préparation adéquate, ils auraient peut-etre réussi l’exploit face au tenant du titre le Brésil. Cependant, il espère que Franck Kessié et ses poulains réussiront à se qualifier pour le prochain tour face à l’Allemagne.  

 

Quelles leçons tirez-vous du match contre le Brésil ?

 

En venant à ces Jeux olympiques, nous nous attendions à, des matches épiques. Surtout quand vous tombez sur le tenant du titre avec toutes ses ambitions, ce n’est pas facile. Nous savons dans quelles conditions nous sommes arrivés ici. Nous avons dit aux Ivoiriens que nous venons pour jouer trois finales. Nous venons de jouer deux finales, au tableau nous avons 4 points, je pense que c’est bon prendre. Notre objectif, c’est de pouvoir passer ce premier tour. Mais il faut savoir que c’était inespéré pour tout le monde. Nous jouons avec nos forces et nos faiblesses. Nous allons voir comment améliorer ces faiblesses et essayer de ne pas être ridicule. En évitant cela, ça nous permet d’être au deuxième tour. Si c’est le cas, ce sera vraiment une bonne affaire pour nous.

Je me suis dit qu’on allait profiter de la supériorité numérique. Mais après quand vous regardez cette équipe Brésilienne qui joue ensemble depuis de longues années, vous avez vu comment ils nous ont laissé le ballon. Mais nous avons eu du mal à donner de la vitesse à la balle dans les couloirs. Je pense que si on était mieux préparé comme le Brésil, peut-être qu’on aurait gagné ce match. Toutefois, il ne faut pas pleurnicher. La logique voudrait qu’étant en supériorité numérique, on gagne mais on a vu des équipes perdre à 11 contre 9.

Vos joueurs étaient-il prêts au plan physique ?

Sachez que les deux matchs que nous venons de jouer sont comme des matches de préparation pour nous. Lors du premier match, on fait près de 45 minutes sans pouvoir poser le pied sur le ballon. En deuxième mi-temps, on s’est amélioré, on a eu une meilleure tenue de balle. J’espère qu’avant le match contre l’Allemagne, on va pouvoir récupérer et donner plus de vitesse à notre jeu.

Comment envisagez-vous le match contre l’Allemagne ?

On prend match par match. C’est une autre paire de manche, le match contre l’Arabie saoudite et le Brésil. Nous avons observé le match de l’adversaire, nous allons tirer les conclusions pour pouvoir mettre les conclusions en marche. Il faut savoir que toute stratégie se fait en fonction des ambitions et des acquis dont on dispose.

Deux matchs, deux cartons rouges. Cela vous inquiète-t-il avant le match contre les Allemands?

C’est normal. Si physiquement nous ne sommes pas mieux logés. Quand on est  cours à un moment donné cela nous amène à faire des poches. Ce qui est dommage, c’est qu’on prend des cartons sur des choses insignifiantes. Au niveau mental, on a parlé beaucoup plus aux joueurs en leur demandant d’être beaucoup plus calme.

Sercom #CNO-CIV

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Cameroun : Les évêques catholiques du monde entier exhortent Paul Biya à négocier avec les séparatistes

Autrefois un derby national, Quel Asec-Africa en 2018 ?