Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo se sont parlé "fraternellement et amicalement", ce jeudi





alassane-ouattara-et-laurent-gbagbo-se-sont-parle-quotfraternellement-et-amicalementquot-ce-jeudi


Le président de la République, Alassane Ouattara a reçu ce mardi, au palais présidentiel, son prédécesseur, Laurent Gbagbo avec qui ils ont eu une rencontre fraternelle et amicale.

" Nous avons parlé fraternellement, amicalement et suis très heureux de ces discussions que nous avons eue. Parce qu’elles étaient très détendues et Je suis fier de ça et j’ai souhaité que de temps en temps, on puisse avoir ce genre d’entretien qui détendent l’atmosphère dans le pays", a déclaré Laurent Gbagbo au sortir de cette rencontre tant attendue par les Ivoiriens.

L’ancien chef de l’Etat a saisi cette occasion pour plaider pour la libération des prisonniers de la crise de 2010-2011.

"J’aimerais que le Président fasse tout ce qu’il peut pour les libérer et le président en a les moyens. C’est lui qui juge de l’opportunité et des moyens et des moments pour ces libérations", a insisté l’ex pensionnaire de la prison de Scheveningen au Pays Bas.

A lire aussi: Décrispation : Ouattara accueille Laurent Gbagbo, bras ouverts au palais présidentiel

Pour Laurent Gbagbo, si lui qui est les leaders est en liberté, il plaide pour que les prisonniers recouvrent eux aussi, la liberté.

Alassane Ouattara allant dans le même sens que son hôte, Laurent Gbagbo, s’est félicité de la tenue de cette rencontre cordiale et fraternelle « que tout le monde demandait ».

"Il y a eu cette crise qui a créé des divergences mais cela est derrière nous. Ce qui importe, c’est la Côte d’Ivoire, la paix pour notre pays, aller de l’avant pour nous et pour les nouvelles générations", s’est exprimé le chef de l’Etat, ajoutant que son hôte et lui ont parlé de la paix, de la nécessité de renforcer la cohésion nationale, de continuer de renforcer la réconciliation.

Nous sommes convenus aussi de nous revoir de temps en temps. Certainement après le mois d’août pour continuer ces entretiens et associer, le moment venu, d’autres personnes à ces entretiens, a poursuivi Alassane Ouattara pour qui il était important de rétablir la confiance et de faire en sorte que les ivoiriens se réconcilient et se fassent confiance.

" Nous avons un beau pays et nous nous sommes mis d’accord que nous continuerons de travailler ensemble et de faire en sorte que la Côte d’Ivoire continue de progresser, d’aller de l’avant", a conclu Alassane Ouattara qui a en outre saisi l’occasion de cette rencontre pour réitérer ses condoléances à Gbagbo pour le décès de sa maman Gabo Marguérite et de Aboudrahamane Sangaré.

Cette rencontre qui intervient après plus de dix ans de silence s’est tenue dans une ambiance conviviale, note-t-on.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

ISRAEL : Nouveau confinement général

Abidjan sud : la grève des transporteurs se poursuit