Tourisme et coopération : Une mini-croisière lagunaire offerte à la délégation burkinabé





tourisme-et-cooperation-une-mini-croisiere-lagunaire-offerte-a-la-delegation-burkinabe


Le mardi 27 juillet, d'Abidjan-Plateau à l'île Boulay, en passant par le Port autonome, la capitale économique ivoirienne a fait l'objet d'une visite guidée au profit des participants aux travaux de la 9e édition du Traité d'amitié et de coopération bilatérale entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso. Une croisière offerte aux convives burkinabè en toute fraternité par le Ministère ivoirien du Tourisme et des Loisirs.

 En effet, le ministre Siandou Fofana, dans le droit fil des recommandations des plus hautes personnalités ivoiriennes et du Pays des Hommes intègres, de mettre en synergie les potentialités de leurs deux pays, s'est fait fort de présenter ce pan de la " Sublime Côte d'Ivoire ".

Ce sont donc 60 membres de la délégation burkinabè, qui ont spontanément déclenché une salve d'applaudissements et exprimé des waouh gratifiant, après avoir vogué sur la lagune Ébrié à bord d'un catamaran de la compagnie Aqualines. 

De son quai d'embarquement au pied des buildings du Plateau, à la somptueuse berge du Boulay Beach Resort ( BBR ), en passant par les terminaux à conteneurs du Port, avec le guide de tourisme, le sieur Makouabi fort inspiré, la croisière a décliné en un savant cocktail, tourisme balnéaire, de mémoire, d'affaires et de divertissement.

 Ainsi, à l'étape du BBR, faisant fi de leurs titres et responsabilités, ce sont des" touristes" qui se sont tout simplement rués sur le pont du bateau pour sacrifier à des selfies et autres prises de vues en guise de souvenir. Mieux, la quête aux informations pratiques de séjours aussi bien au BBR que Chez Romano et autres établissements de l'île Boulay et mitoyens de la Baie des milliardaires avec ses résidences cossues, a battu tous les records de prises de notes. L'histoire du peuplement du village d'Ossi Bissa de pêcheurs artisanaux, les péripéties de l'ancien cimetière des bateaux, l'opportunité offerte de la pratique de sports nautiques, etc., ont suscité l'intérêt.

 Les invités du Ministère du Tourisme et des Loisirs ont été aussi impressionnés par le l'écosystème portuaire, entre les activités de pêche, le transbordement de marchandises de toutes sortes. Notant au passage, en ce qui concerne le Port autonome, les liens géographique, humain, historique et économique entre les deux pays et peuples.

Au-delà, à proximité du canal de Vridi qui constitue l'un des avantages comparatifs de la plateforme portuaire ivoirienne, le village au cosmopolitisme inouï d'Ako Braké a relevé l'hospitalité légendaire de la Côte d'Ivoire tant il est un échantillon représentatif des peuples de la CEDEAO et qui lui vaut ce surnom.

Pendant ce temps, sur le bateau, entre la dégustation de cocktails de jus de fruits nature et autres gourmandises, l'ambiance est au paroxysme, avec le passage en revue par l'orchestre-maison, des tubes musicaux ivoiriens et burkinabè. Il n'en faut pas plus pour que l'embarcation se transforme en night-club flottant.

 Au grand bonheur des convives, et se portant porte-parole spontané, le colonel Moussa Cissé, conseiller technique du Ministre des Affaires étrangères du Faso a déclamé un speech poétique pour clamer et réclamer que cette visite guidée soit inscrite au programme officiel et protocolaire du prochain TAC en terre ivoirienne. Répondant ainsi et d'une certaine façon, au message de bienvenue du Directeur de cabinet du Ministre du Tourisme et des Loisirs, Dr Jean Marie Kouacou Atta, qui avait souhaité la bienvenue à la délégation et tracé à ses hôtes, le cadre de ce circuit touristique.

Solange ARALAMON

 

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Investiture du candidat du RHDP, le directeur exécutif s’enquiert de l’état d’avancement des travaux

Patrice Yao, directeur général du quotidien Le Matin : "Le journal va défendre les couleurs du RHDP"