Distinction : Ouattara Dramane dit "O.D.", lauréat du prix Gepci pour la cohésion sociale et la paix





distinction-ouattara-dramane-dit-quotodquot-laureat-du-prix-gepci-pour-la-cohesion-sociale-et-la-paix


Le candidat malheureux à l’élection législative du 31 mars, dans la commune du Plateau (centre des affaires), Ouattara Dramane dit OD, a été désigné, jeudi, lauréat de la 1ère édition du prix Gepci pour la cohésion sociale et la paix.

Il a été désigné parmi trois nominés que sont le maire de la commune de Port-Bouët, Dr Sylvestre Emmou, la ministre-Gouverneur Raymonde Goudou qui, selon les organisateurs, se sont bien distingués avant, pendant et après l’élection législative.

A lire aussi: Distinction : 1ère édition du Prix Gepci pour la cohésion sociale et la paix

S’agissant du lauréat, trois actes majeurs ont milité en sa faveur. Avant la campagne,  Ouattara Dramane, alors candidat a fait faire des affiches où il demande de faire la campagne dans un esprit fair-play. Ensuite, pendant la campagne, il a dû surseoir à son dernier meeting de campagne quand il s’est rendu compte que son adversaire et lui devaient se retrouver sur le même espace et à la même heure. Et enfin, pendant les dépouillements, voyant que son adversaire avait une avance sur lui, il a appelé son adversaire pour le féliciter, a expliqué le secrétaire exécutif du GEPCI, André Ouohi.

Le président du GEPCI, Zohoré Lassane, a expliqué que ce prix, initié par les éditeurs, s’inscrit dans la suite logique de son engagement pour la promotion de la paix et de la cohésion sociale à travers la ''Charte pour des élections apaisées ", signée en 2015 et en 2020 et qui a été accompagnée d'un véritable plaidoyer auprès des acteurs politiques lors de ces deux périodes électorales.

C’est pour encourager la classe politique à préserver coûte que coûte cette paix, "le bien le plus précieux" que ce prix a été instauré.

"A travers ce prix, nous voudrions marquer le coup en primant une personnalité du monde politique. Ce prix est donc une démarche vers la qualité et l’excellence qui doit être soutenu sans réserve", a poursuivi Zohoré Lassane, rassurant l’opinion publique nationale et internationale de la volonté des éditeurs de presse de jouer pleinement leur rôle dans le processus électoral et donc de laisser les hommes politiques face à leur responsabilité relativement au discours qu’ils tiennent et dont la presse n’est que le relai.

Il a saisi l’occasion pour adresser ses remerciements au FSDP et à la CEI pour leur appui à la mise en œuvre de la charte.

Le lauréat, Ouattara Dramane a exprimé sa reconnaissance au Gepci pour ce prix qui lui est attribué. Et de s’interroger avec humilité s’il est plus méritant que les autres nominés à recevoir un tel honneur. Mais il prend cette distinction comme un encouragement à agir davantage pour notre pays et au service des Ivoiriens.

"Recevoir ce prix est un honneur. A travers ma modeste personne, ce sont également de nombreux Ivoiriens qui œuvrent au quotidien le plus souvent dans l’ombre pour une nation fraternelle. Ce prix est un message pour nous tous, un message aux acteurs de cohésion et de paix, une exhortation, un encouragement aux artisans infatigables de l’unité retrouvée et de la fraternité agissante", s’est exprimé Ouattara Dramane.

Le 1er vice-président de la Commission électorale indépendante (CEI), Koné Sourou, représentant le président Ibrahim Kuibiert Coulibaly, a souligné l’importance de la cérémonie qui a pour vocation d’encourager la manière élégante de faire la politique s’inscrit dans la continuité d’action que le constituant et le législateur ont confié à l’institution en charge des élections.

Il a félicité le lauréat et encouragé les nominés à persévérer et à maintenir les qualités qui leur ont valu d’être lauréat et nominés.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Éducation aux médias sociaux, l'IcemCI lance officiellement ses activités ce samedi

Ligue 1 : Une reprise infructueuse pour l’Asec Mimosas et l’Africa Sports