Cherté de la vie : La fédération des acteurs du commerce met en place une commission pour intensifier la lutte





cherte-de-la-vie-la-federation-des-acteurs-du-commerce-met-en-place-une-commission-pour-intensifier-la-lutte


Le président de la fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d’Ivoire (FENACCI), Soumahoro Farikou a lancé officiellement ce vendredi 30 juillet 2021, à la salle des mariages de la Mairie d’Adjamé, la commission nationale des acteurs du commerce de lutte contre la vie chère (CNACLVC), sous la présidence du Député-Maire d’Adjamé, Soumahoro Farikou.

Elle est composée de 4 membres et 15 commissaires issus des différents corps de métiers affiliés à la FENACCI, mais aussi de personnes ressources qui ne sont pas membres de la FENACCI mais qui partagent la même vision que la fédération.

Ces derniers auront pour missions d’établir un diagnostic précis des problèmes liés à son secteur et d’élaborer un plan d’actions en vue de juguler les problèmes identifiés.  Pour son déploiement dans toutes les régions du pays, la commission s’appuiera sur les représentants de la FENACCI dans les localités, en liaison avec les représentants des organisations professionnelles de commerçants affiliées. Ces derniers auront à charge de mettre en place des équipes opérationnelles en vue d’assurer la veille et le suivi des déclarations qui seront arrêtées.

"Les enjeux qui sous-tendent la création de la commission nationale des acteurs du commerce de lutte contre la vie chère sont de contribuer activement à la recherche et à l’application de solutions durables à la problématique de la vie chère. La FENACCI, centrale syndicales des commerçants, organisation citoyenne qui a toujours accompagné l’Etat centrale dans sa recherche du bien-être des populations entend apporter sa pierre à l’édifice afin que le climat social fortement tourmenté par la question de la vie chère soit apaisée. Notre démarche vise également à marquer désormais une présence constante et active dans tous les espaces marchands afin d’assurer la veille, et s’assurer des bonnes pratiques commerciales", a fait savoir le directeur exécutif de la commission, Ouattara Lamine.

Sur le même sujet: Lutte contre la cherté de la vie : les mesures du gouvernement peuvent-elles efficacement résoudre le problème ?

 

A terme, la CNACLVC entend, en un trimestre, parvenir à faire un diagnostic poussé des causes endogènes et exogènes de la flambée des prix sur le marché. La commission, par sa présence sur tous les segments de l’économie ivoirienne proposera des solutions durables pour palier la flambée incontrôlée des prix des produits sur les marchés. Elle n’oubliera pas de faire des recommandations à l’Etat de Côte d’Ivoire en vue d’assouplir les contraintes fiscales et douanières, sources de nombreuses difficultés auxquelles les opérateurs économiques font face. Enfin, la commission nationale des acteurs de la lutte contre la vie chère, à travers des campagnes de sensibilisation parviendra à faire change de comportement aux acteurs du commerce, afin d’encourager ces derniers à adopter les bonnes pratiques commerciales.

Solange ARALAMON

 

 

En lecture en ce moment

JO Tokyo 2020 : Karaté, l’égyptienne Giana Lotfy décroche la médaille de bronze

Madagascar : une tentative d'assassinat du président déjouée, deux Français arrêtés