Fraternité Matin : pourquoi Venance Konan n’est plus directeur général





fraternite-matin-pourquoi-venance-konan-nest-plus-directeur-general


Réuni ce jeudi 12 août 2021, le Conseil d’administration du journal d’État, Fraternité Matin, a décidé de la nomination de Nouho Abel, directeur général adjoint, en qualité de directeur général par intérim. Il remplace à ce poste, Venance Konan, nommé au lendemain de la crise postélectorale. Il aura donc passé 10 années à la tête du quotidien gouvernemental.

Cette décision du Conseil d’administration a surpris plus d'un, car rien ne le présageait. D’autant plus qu’aucune raison officielle n’a été évoquée pour expliquer ce changement à la tête de Fraternité Matin. Mais, selon des sources, de retour d’un séjour médical en France, le célèbre journaliste aurait demandé à servir l’État à d’autres fonctions. Venance Konan fait face à des grèves des agents. Une situation qu’il ne comprendrait pas quand on sait la situation difficile actuelle du secteur des médias.

Cette explication peut sembler plausible si cette décision n’intervenait pas dans un contexte où les sociétés d’État font l’objet d’audits. On se souvient que, la semaine dernière, des directeurs généraux de structures étatiques ont été débarqués de leurs postes. D’autres sont encore suspendus. Venance Konan aurait vu la chose venir vers lui et a décidé d’anticiper ? Ou a-t-il été tout simplement victime d’audits et l’on a décidé de lui offrir une porte de sortie honorable ? N’oublions pas que les syndicats l’ont maintes fois accusé de mauvaise gestion.

Les jours à venir nous situeront.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé dans l’attente d’un pays d’accueil

Concours du CAFOP, Instituteurs adjoints session 2020 : les grandes dates à retenir