Promotion du tourisme ivoirien : Malékah Mourad-Condé (DG de Côte d’Ivoire Tourimse) prône un développement harmonieux du secteur





promotion-du-tourisme-ivoirien-malekah-mourad-conde-dg-de-cote-divoire-tourimse-prone-un-developpement-harmonieux-du-secteur


Les opérateurs touristiques,  réunis au sein de la Fédération Nationale de l’Industrie Touristique de Côte d’Ivoire (FENITOURCI), sont venus des quatre coins du pays pour rencontrer, le vendredi 22 octobre2021, à L’hôtel président de Yamoussoukro la Directrice Général de Côte d’Ivoire Tourisme, Malékah Mourad-Condé, afin de disséquer l’industrie touristique, rechercher ensemble des solutions aux problèmes qui minent leur secteur d’activités et positionner ainsi la Côte d’Ivoire comme une destination touristique harmonieuse.

A lire aussi: Côte d’Ivoire Tourisme : Mme Malékah Mourad-Condé, nouvelle Directrice Générale

Au cours de cette séance de travail,  faite de préoccupations et de propositions concrètes, les acteurs de la FENITOURCI, dans une démarche participative, ont présenté leurs attentes à Mme Mourad-Condé. Ils ont par ailleurs sollicité un accompagnement institutionnel, technique et financier et une assistance de Côte d’Ivoire Tourisme auprès des autres institutions. Enfin, ils ont souhaité avoir un partenariat avec la structure de promotion du Tourisme. Le collectif des professionnels par corps de métiers a fait un état des lieux, en insistant sur la fiscalité. En effet, la fiscalité de fonctionnement appliquée au secteur Tourisme comparativement aux autres secteurs économiques est jugée excessive. Selon les professionnels, les structures d’hébergement subissent un nombre important d’impôts, taxes et surtout une parafiscalité imposée par différents départements de l’administration ivoirienne autres que celles prévues à l’annexe fiscale.

Cette pression demeure, selon eux,  un handicap à l’éclosion d’un écosystème performant. C’est pourquoi, ils sollicitent une réforme urgente. Car les professionnels du tourisme estiment ne pas pouvoir lutter à armes égales avec les particuliers qui se métamorphosent en hôteliers. En plus, la concurrence déloyale ainsi que la COVID-19 ont assombrie le secteur.

Au nom de ses pairs de la FENITOURCI, Diomandé Mamadou a salué la passion, la disponibilité et le dévouement de Mme Malékah Mourad-Condé pour le secteur du tourisme ivoirien. Puis, il a réitéré la réelle volonté de sa structure à l’accompagner, en vue de la réussite de sa mission à la tête de "Côte d’Ivoire Tourisme".

 

Mme la directrice générale a noté que sa vision de la nouvelle gouvernance de "Côte d’Ivoire Tourisme", c’est d’avoir des partenaires. C’est pour cela qu’elle s’est félicitée de la rencontre qui a été très fructueuse avec les nombreuses préoccupations et propositions.

"Nous devons nous atteler à faire de la Côte d’Ivoire une destination touristique harmonieuse et résiliente. Pour réussir, trois conditionnalités doivent être adressées: un rôle de l’Etat mieux affirmé, une fiscalité d’investissement et d’exploitation adaptée, puis une meilleure adéquation formation/emploi et un renforcement des capacités des acteurs", a-t-elle affirmé.

Elle confirme que "l’informel est devenu une pieuvre aux multiples tentacules avec des réseaux bien installés. Une économie grise émerge avec des activités professionnelles dissimulées, aucune TVA à reverser, aucun impôt et salarié à payer. L’Etat doit prendre toute sa place afin d’accompagner les partenaires, privés comme publics, en vue d’accroître notre compétitivité économique".

Mme Condé a exhorté la FENITOURCI à travailler avec "Côte d’Ivoire Tourisme" à l’amélioration de l’offre touristique,  à mettre la qualité au cœur de la stratégie de réinvention et à faire du développement du tourisme intérieur,  le moteur de croissance de l’écosystème touristique.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Retour de Gbagbo : Ce qu’en pense le ministre des Transports, cadre du RHDP

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES EXTRAORDINAIRE DU VENDREDI 06 MARS 2020