57 journalistes retenus pour une formation qualifiante au CERCOM





57-journalistes-retenus-pour-une-formation-qualifiante-au-cercom


Quelque 57 journalistes sur les 99 candidats ont été retenus pour une formation diplômante au Centre d’études et de recherches en communication (CERCOM) de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, dans le cadre de la signature de convention avec l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI).

Cette annonce a été faite par le Doyen de l’Unité de formation et de recherche en sciences de l’information, communication et arts (UFRICA), Pr Aghi Bahi, lors de la cérémonie de remise des dossiers retenus au président de l’UNJCI, Jean Claude Coulibaly, organisée mardi 18 janvier 2022 à la salle de conférence du Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres (CAMPC) sis sur le même campus.

Parmi ces dossiers retenus, deux candidats seront soumis au doctorat, tandis 43 suivront les cours en Master 1 et 2. Les 10 autres retenus feront la Licence 2 et 3.

« Nous félicitons l’UNJCI d’avoir initié ce projet de formation car avec le printemps de la presse au début des années 90, il y a eu une floraison de journaux. Depuis quelques années, nous constatons tous la baisse de la qualité des écrits dans nos organes. Aussi nous vous remercions d’avoir choisi notre Université, qui dispense la qualité », s’est réjoui Pr Aghi.

« La sélection des candidats peut vous paraitre dure, mais en réalité ce n’est pas le cas parce qu’il y avait des critères bien définis. Les candidats qui n’ont pas été retenus actuellement ne sont pas non plus rejetés. Nous leur donnons la latitude de compléter leur dossier et revenir pour l’année académique prochaine », a-t-il poursuivi.

Il a rassuré que la formation sera adaptée aux horaires des apprenants. « Compte tenu des contraintes du métier de journaliste, des dispositions seront prises car nous avons affaire à une formation des adultes, c’est-à-dire, de l’andragogie. Aussi, il y aura certains cours qui seront dispensés en présentiels et d’autres en ligne. Tous cela sera une question d’accord entre les enseignants et les apprenants. La formation sera dispensée à la Maison de la presse au Plateau », a-t-il ajouté.

Pour ce qui concerne les candidats qui n’ont pas le baccalauréat, ils pourront très prochainement bénéficier d’une formation qualifiante sur une période bien définie.

Le président de l’UNJCI s’est réjoui de l’aboutissement de la convention avec le CERCOM signée depuis avril 2020, avant de rappeler que « l’Union a trois piliers, à savoir, la confraternité, la solidarité et la formation ».

« Je suis particulièrement heureux parce que ça été un long processus. Nous donnons l’occasion à tous les confrères de se perfectionner dans de meilleures conditions. Cette formation diplômante, non seulement renforcera nos capacités, mais nous permettra également d’être plus compétitifs sur le marché du travail. Il faut saisir cette chance et être assidus aux cours pour valider ce diplôme, car il a un ratio horaire à atteindre, sans oublier les tarifs préférentiels qui ont été négociés», a souligné Jean-Claude Coulibaly.

Il a précisé que cette première vague est le top départ d’une convention ad vitam avec le CERCOM. Aussi, la liste des candidats sera-t-elle publiée sur les différentes plates formes de l’UNJCI. La date butoir des inscriptions, à la Scolarité de l’UFHB est fixée au 31 janvier 2022.

(AIP)

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Refus de la Côte d’Ivoire d’exécutera la décision de la CADHP : ce que prépare le conseil de Soro

Grand Bassam: Plus de 70 stagiaires présents au Krav -Beach