Sabariah Hussein, la « Mère Teresa » musulmane de Montréal





sabariah-hussein-la-mere-teresa-musulmane-de-montreal


Surnommée la « Mère Teresa » musulmane de Montréal, Sabariah Hussein aurait dû attendre l’âge de la grande maturité, 70 ans, pour que son visage, respirant la bonté, soit connu de tous et que son dévouement exemplaire auprès des plus nécessiteux soit reconnu à sa juste valeur, au pays de l’érable.

Née à Johor Bahru, en Malaisie, au sein d’un foyer très pieux, Sabariah Hussein fut élevée dans le respect des nobles valeurs musulmanes que sont la générosité, la solidarité, l’empathie et la charité.

Fière d’avoir marché très tôt sur les traces de ses parents dont elle admirait l’engagement, plein d’abnégation, auprès des déshérités de leur région, puis de Singapour où sa famille s’installa, l’attachante septuagénaire garde un souvenir ému de son enfance, lorsqu’elle« suivait sa mère pour l’aider à couper les légumes et la viande », afin de mitonner des repas chauds pour les plus démunis.

« Même à Singapour, nous aidions toujours les êtres les plus vulnérables et en grande souffrance. C’est ce que l’islam nous enseigne et nous enjoint de faire », souligne-t-elle avec la grande dévotion qui la caractérise. lire la suite sur islaminfo

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Giga meeting de l’opposition : le FPI et le PDCI en attraction samedi au stade Robert Champroux

Point de la situation de la Covid-19 du 14 septembre 2020