Le président de l’Assemblée nationale Amadou Soumahoro repose à jamais auprès des siens à Séguéla





le-president-de-lassemblee-nationale-amadou-soumahoro-repose-a-jamais-aupres-des-siens-a-seguela


Le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, décédé samedi 7 mai 2022 a été inhumé ce vendredi, à Séguéla, sa terre natale en présence du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, du vice-président, Tiémoko Meyliet, du Premier ministre Patrick Achi, des membres du gouvernement, des parlementaires et d’amis et connaissances.

L’imam principal de la mosquée de Séguéla, Aboubacar Bakayoko, a au cours de la prière, insisté sur les bonnes actions du défunt à l’endroit des populations avant de demander à tous de prier et de multiplier les bénédictions en faveur du disparu, soulignant en outre qu’il est dit dans les Saintes Ecritures, que toute âme goûtera à la mort.

Il a intercédé auprès de Dieu pour qu’il ait de la compassion pour son fils et serviteur, en lui trouvant une place dans son royaume.

Au nom du chef de l’Etat, Drissa Koné, conseiller du président de la République, chargé des cultes a loué le parcours de combattant du président de l’Assemblée nationale et relever sa fidélité au président Ouattara.

Après cette prière, la dépouille du président de l’Assemblée nationale a pris la direction du quartier Bakayoko où le « Tchomba » a été inhumé dans l’intimité familiale auprès de son père Losseni Soumahoro dans le caveau familiale.

Suite au décès du président de l’Assemblée nationale, le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a décrété trois jours de deuil national, allant du 11 au 13 mai 2022, à la mémoire du défunt, Amadou Soumahoro, un proche qui lui vouait une loyauté sans faille.

Elu le 7 mars 2019 à la tête de l'hémicycle après la démission de Guillaume Soro, Amadou Soumahoro a été réélu en 2021.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Fif: Coup de force pour une confiscation du pouvoir

Dix conseils face au coronavirus