Éradication de la lèpre en Côte d’Ivoire : le Premier ministre, Patrick Achi sollicite plus d’implication des acteurs nationaux et internationaux





eradication-de-la-lepre-en-cote-divoire-le-premier-ministre-patrick-achi-sollicite-plus-dimplication-des-acteurs-nationaux-et-internationaux

La Côte d’Ivoire ambitionne d’éradiquer définitivement la lèpre d’ici à 2030



Présidant la réunion de plaidoyer et de mobilisation des ressources pour le financement du plan zéro-lèpre à l’horizon 2030, le jeudi 02 juin à Abidjan, le Premier Ministre, Patrick Achi, a sollicité plus d’implication de tous, en vue d’éradiquer définitivement la maladie.

« Le gouvernement s’engage résolument à appuyer la mise en œuvre de ce plan stratégique évalué à 9, 8 milliards de FCFA et demande par la même occasion à tous les acteurs de la lutte nationale et internationale contre la lèpre de s’impliquer chacun à son niveau, toujours davantage, dans la mobilisation de ces ressources pour l’atteinte de cet objectif ambitieux d’une Côte d’Ivoire zéro lèpre d’ici à 2030 », a déclaré Patrick Achi.

Le Chef du gouvernement s’est réjoui de l’élaboration d’une feuille de route précise qui trace les sillons pour libérer le pays de cette maladie. Selon lui, ce plan d’action repose sur quatre piliers stratégiques au travers desquels près de 90 activités prioritaires ont été identifiées. Sa mise en œuvre, a-t-il souligné, permettra de réunir d’ici à 2023, au moins 40 % du coût global du programme.

Patrick Achi a exhorté les populations à ne pas baisser la garde face aux signaux actuels d’une persistance bien réelle de la pandémie, en dépit des efforts constants du gouvernement. « Chaque année, plus de 200 000 nouveaux cas de lèpre sont dépistés à travers le monde. Selon les statistiques, on dépiste en Côte d’Ivoire plus d’un cas de lèpre chaque jour et tous les trois jours on enregistre un Ivoirien infirme à vie à cause de cette endémie millénaire », a-t-il fait savoir.

Il a rappelé l’ambition du Président Alassane Ouattara d’apporter le bien- être aux populations à l’effet de bâtir pour elle et avec elle "Une Côte d’Ivoire solidaire". Depuis 2012, le gouvernement œuvre à la construction d’un système de santé performant, intégré, responsable et efficace garantissant un état de santé optimal aux populations.

La lèpre est une maladie pernicieuse et invalidante. Elle fait partie des maladies tropicales négligées. La lèpre reste un problème de santé publique majeur pour plusieurs pays.

CICG

En lecture en ce moment

Revue de presse : La Côte d’Ivoire perd à nouveau un grand serviteur de l’Etat, Amadou Soumahoro

Alphabétisation numérique : 2 000 personnes formées grâce à la CIE engagée avec la fondation Eranove