MUGEFCI : Le Conseil d’administration apure les arriérés des adhérents cumulant plus de 12 mois de cotisation





mugefci-le-conseil-dadministration-apure-les-arrieres-des-adherents-cumulant-plus-de-12-mois-de-cotisation

Le nouveau Conseil d’administration de la Mugefci entend alléger la tâche des adhérents cumulant entre 12 et 36 mois d’arriérés



Le Conseil d’administration de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEFCI), a, dans une décision en date du 7 juin 2022 dont copie a été transmise à Pressecotedivoire.ci, décidé d’apurer les arriérés de cotisation de ses membres ayant souscrit aux produits facultatifs de la mutuelle et cumulant plus de 36 mois d’arriérés.

Ainsi, les mutualistes cumulant moins de 12 mois d’arriérés sans reprise des prélèvements devront s’acquitter de l’intégralité des cotisations dues. Ceux cumulant entre 12 et 36 mois d’arriérés sans reprise aux produits facultatifs (le mutualiste n’a pas encore repris le paiement de ses cotisations) devront payer la somme forfaitaire de 12 mois de cotisation.

Quant aux mutualistes qui cumulent plus de 36 mois d’arriérés, sans reprises aux produits facultatifs, ils devront payer le montant de 24 mois de cotisation.

Le bénéfice des prestations est subordonné au paiement préalable de l’intégralité du montant exigible, ajoute le document signé par Paul Gnogbo, précisant que cette opération d’apurement des arriérés de cotisation qui est une mesure transitoire prend fin le 30 septembre 2022.

« Passé ce délai, les adhérents qui ne se seront pas acquittés des arriérés de cotisation verront leur contrat résilié de plein droit », prévient le Conseil d’administration.

Tout en rappelant que les sauts de cotisations ne sont pas toujours du fait du mutualiste, mais de l’organisme payeur, le Conseil invite les adhérents à veiller tous les mois au reversement de sa cotisation mutuelle.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Cote d'ivoire: Un recrutement d'enseignants du supérieur ouvert à partir du vendredi 20 août

Plan national de développement 2021-2025 : les dernières retouches avec le secteur privé