Etablissements sanitaires privés : Le désordre, c’est bientôt fini





etablissements-sanitaires-prives-le-desordre-cest-bientot-fini

Le ministre Pierre Dimba a lancé l'opération zero clinique illégale d'ici à 2025



Dans le souci de mettre de l’ordre dans le secteur des établissements sanitaires privés de Côte d’Ivoire, le ministre de la Santé,  de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba, a procédé au lancement de la campagne de régulation administrative dénommé « Opération zéro clinique illégale d’ici 2025 », le mercredi  5 octobre 2022, au sein de la Direction des établissements privés et des professions sanitaires (DEPPS), sise au Plateau.

A lire ausi: Francophonie : La Commission nationale en mission de sensibilisation et de promotion dans le Hambol et le Poro

Cette opération comportera plusieurs actions que sont la campagne de sensibilisation des opérateurs et acteurs du secteur privé de la santé pour la régularisation administrative des établissements sanitaires privés, à la mise en place de l’observatoire digital du secteur privé, de l’immatriculation et de la pose des signes distinctifs de cliniques légales, des contrôles et démantèlement des cliniques illégales de la surveillance, de la répression et du suivi.

« L’objectif du gouvernement, c’est de faire de la Côte d’Ivoire un hun sanitaire d’ici 2030. Mais cela ne saurait se faire si le secteur privé qui délivre 40 % des soins aux populations est encore dans l’informel. Car 80% des structures sanitaires en Côte d’Ivoire ne sont pas légales », a déclaré le ministre de la santé. Il a profité pour saluer toute l’équipe de la DEPPS conduite par le Dr Marie-Josèphe Bitty, qui a fait une « travail remarquable ».

 Ce programme, selon  le ministre Dimba, a été mis en place pour « assainir le milieu et  donner une existence légale aux établissements répondant aux normes de qualité ».

Avant lui, Dr Marie-Josèphe Bitty a annoncé que cette opération se déroulera jusqu’au 9 décembre 2022. « Passé ce délai, les sanctions seront appliquées aux établissements sanitaires qui ne seront pas en règle », a-t-elle révélé.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Direction exécutive des militants de l'extérieur : Lanciné DIABY à la rencontre des sections de base et des militants du RHDP France

Ligue1: Après la defaite face à Bassam, l'Africa Sports detruit l'Afad