Obligation d’enrôlement à la CMU : Jean-Louis Billon émet des réserves





obligation-denrolement-a-la-cmu-jean-louis-billon-emet-des-reserves


Le gouvernement de Côte d'Ivoire a pris de nouvelles mesures en vue de la mise en œuvre obligatoire de la Couverture maladie universelle (CMU). Des dispositions qui ne sont pas du goût du député Jean-Louis Billon qui a émis des réserves sur cette décision, dans une publication sur les réseaux sociaux. Ci-dessous l'intégralité de son propos.

 

Le Conseil des ministres du 28 septembre 2022 a adopté un décret relatif à la mise en œuvre de l’obligation d’enrôlement à la Couverture maladie universelle.

Cette mesure, selon le gouvernement de Côte d'Ivoire, vise à garantir le déploiement complet du système obligatoire de couverture du risque maladie qu’organise la CMU au profit des populations vivant en Côte d’Ivoire.

Face à cette "imposition", je m'interroge : 

 Le système de santé offre-t-il les garanties nécessaires aux populations (ressources humaines qualifiées, plateaux techniques, disponibilité de poches de sang et de médicaments, etc.…) ?

 Les soins de santé "gratuits" le sont-ils en réalité ? (Ex. : césarienne)

 Cette carte CMU ne crée-t-elle pas plus de confusions / de difficultés au contribuable ? (Ex. : l'Ivoirien sans CMU n'est plus employable).

En lecture en ce moment

Education nationale/Kadjo Aka Claude (Président des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire) : « Il faut que le ministère facilite la tâche aux acteurs du système éducatif »

Violences électorales : Les femmes lancent un cri du cœur aux acteurs politiques