Recrutement aux Eaux et Forêts : 25 000 F pour l'inscription et 80 000 F pour la visite médicale





recrutement-aux-eaux-et-forets-25-000-f-pour-linscription-et-80-000-f-pour-la-visite-medicale


Le ministère des Eaux et Forêts a lancé, au titre de l'année 2022, un recrutement exceptionnel pour les assistants des productions végétales et animales (25) et pour les moniteurs des productions végétales et animales (975). Une bonne nouvelle, a priori, pour les nombreux chômeurs ivoiriens. Seulement, là où il y a problème, c’est le montant fixé pour les frais d'inscription et la visite médicale. 

Il faut en effet débourser 25 000 pour la préinscription en ligne. Ensuite, une fois le candidat déclaré apte, il devra encore payer 80 000 FCFA pour la visite médicale. Soit un total de 105 000 FCFA par personne. Un montant qui, il faut le reconnaître, n'est pas à la portée de tous surtout en cette période où la vie est devenue chère et la pauvreté va grandissante. Et les commentaires au bas du communiqué du ministère des Eaux et Forêts en sont la parfaite illustration.

Morceaux choisis : « Vraiment, le peuple souffre. Où allons-nous avec ça ? Mon Dieu. Pour quelqu'un qui n'a pas d'emploi… 80.000 F pour une visite médicale » ; « Tuez nous ça va finir !!! Visite médicale à 80 000 FCFA ? » ; « 80 000 pour une visite médicale ? Vous ne trouvez pas que c'est exagéré ? Pratiquement 200 000f » ; etc. Des griefs partagés par de nombreux autres potentiels candidats qui démontrent par la même occasion que l'argent sera un frein à leurs candidatures.

Il est clair que le paiement de tels montants ne peut permettre de lutter efficacement contre le chômage tant clamé par le gouvernement. On ne peut prétendre vouloir donner des emplois aux jeunes et dans le même temps mettre des barrières qui réduisent complètement leurs chances d'avoir accès à un travail. C'est faire une chose et son contraire. Les autorités pour rester logique avec elles-mêmes devraient revoir les sommes exigées aux candidats aux concours.

Voir le communiqué ici 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Le Mali interdit les activités des ONG financées par la France

Plusieurs clubs européens aux trousses de Jérémie Boga