Le Président togolais se réjouit de la libération des soldats ivoiriens





le-president-togolais-se-rejouit-de-la-liberation-des-soldats-ivoiriens


Le président de la République du Togo, Faure Gnassingbé, médiateur dans la crise ivoiro-malienne, s’est réjoui de la libération des soldats ivoiriens détenus depuis six mois par la junte malienne à Bamako.

« Je me réjouis de la mesure de grâce présidentielle accordée par Son Excellence le Colonel Assimi Goïta, président de la Transition malienne aux 49 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako le 10 juillet 2022 », a indiqué, samedi 7 janvier 2023, le chef de l’Etat Togolais dans une série de tweets.

Il a salué la volonté et l’esprit de dialogue des Présidents ivoiriens et maliens pour cet aboutissement heureux, réitérant la disponibilité de son pays à poursuivre inlassablement au renforcement de la coopération régionale pour la paix et de l’entente entre les Etats pour le bien-être des peuples.

Le président de la transition du Mali, le colonel Assimi Goïta, a accordé vendredi 6 janvier 2023, la grâce ‘’avec remise totale de peines aux 49 soldats ivoiriens condamnés par la justice malienne’’.

Ces soldats ivoiriens, constituant une relève de forces d’appui à la mission des Nations Unies au Mali, ont été arrêtés au Mali depuis le 10 juillet 2022, qualifiés de “mercenaires” par les autorités maliennes, puis inculpés mi-août de “tentative d’atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat” et écroués par la suite.

Trois d’entre eux, des femmes, avaient été libérées en septembre.

Les 46 autres ont été condamnés le 30 décembre à 20 ans de réclusion criminelle et à deux millions FCFA d’amende chacun, au terme d’un procès de deux jours à la Cour d’appel de Bamako. Les femmes ont quant à elles été condamnées à la peine de mort par contumace.

Le décret en faveur de la grâce accordée aux soldats ivoiriens est intervenu après une visite mercredi 04 janvier 2023 à Bamako puis à Abidjan du médiateur de cette crise, le président togolais Faure Gnassingbé.

(AIP)

 

En lecture en ce moment

Football féminin, Eliminatoires Can 2020 : la Côte d'Ivoire démonte le Niger

Plus de 300 millions d’euros pour le financement d’une nouvelle centrale électrique en Côte d’Ivoire (communqué)