Côte d’Ivoire / Paquinou 2019 : ce qui se passe dans les gares routières





Côte d’Ivoire,Paquinou,gares routières,UTB


Comme chaque année,  la célébration de la fête de pâques en pays baoulé  (centre de la Côte d’Ivoire), communément appelé  "Paquinou" sera chaude dans les villages. En dénote toute l’ambiance qui prévaut dans les gares routières à destination de cette zone du pays à 48h de cette fête qui aura lieu le dimanche 21 avril prochain.
Pour nous en rendre compte, nous avons fait un tour dans l’après midi du jeudi 18 avril  et tôt le matin du vendredi (3h du matin) dans certaines gares qui desservent ces régions.
L’affluence des passagers est telle que les clients sont obligés  de prendre leurs billets de voyages plusieurs jours avant, afin d’être sûr d’être effectivement de la fête dans leurs différentes localités. 
Sur place, des centaines de voyageurs se tiennent près de leurs bagages, sous un soleil de plomb, et attendant impatiemment d’embarquer dans les cars.
Des bagages de tous genres qui présagent de ce qui se prépare dans les différentes localités du centre du pays.

Partenaires et vendeurs ambulants font de bonnes affaires

Outre les voyageurs, des sonorités de tout genre sont diffusées par des entreprises partenaires qui ont dressé des stands dans plusieurs gares. Les vendeurs ambulants, comme à leur habitude, s’affairent à proposer des produits avant le départ des voyageurs. 

A la gare de l'Union des transporteurs de Bouaké (Utb) de Koumassi. Vendredi 19 avril 2019. Il est 03h40mn. D’ordinaire, à cette heure, la gare est fermée. Les départs de la matinée démarrant aux environs de 7h. Mais, en cette période spéciale, la gare bouillonne de monde, entre les passagers qui y ont passé la nuit dans l’espoir de prendre le premier départ et ceux qui arrivent pour prendre leurs billets pour un éventuel départ dans la journée. 

"On est là depuis hier. Nous n’avons pas pu avoir de car. Mais comme nous avons déjà nos billets de voyage et que nous sommes là avec nos bagages, nous avons préféré attendre pour éviter des surprises désagréables", nous a confié  Kouassi Leontine.
Une autre jeune dame rencontrée le jeudi après midi à la gare de Kouassi en partance pour Kouassikro,  village situé dans la commune de Toumodi a déploré le fait que bien qu’elle ait pris son billet depuis 5h, elle nest pourra embarquer finalement que vers 17h, au 9e départ.

Cette affluence dans les gares est à l'avantage des compagnies de transport.
 Le chef de la gare Utb de Koumassi nous a expliqué que malgré l’heure tardive, les responsables de sa compagnie ont pris des dispositions sécuritaires aussi bien dans les gares, les cars que sur les différents trajets qu’elle dessert afin de permettre à leurs passagers d’arriver à destination sans grand dommage.

On imagine que paquinou 2019 sera donc chaud et show à l’intérieur du pays cette année encore.


Solange ARALAMON 

En lecture en ce moment

Une tempête dans un verre d’eau !

Interview/ Mme Soro Fara, (Présidente des femmes de l’UDPCI) à propos du parti unifié : « La stabilité de ce pays est basée sur l’union et la cohésion »