CAN 2023 : la maison d’une présumée sorcière incendiée à Akradio après la défaite des Eléphants contre la Guinée Equatoriale





can-2023-la-maison-dune-presumee-sorciere-incendiee-a-akradio-apres-la-defaite-des-elephants-contre-la-guinee-equatoriale


Le domicile d’une présumée sorcière domiciliée à Akradio, village situé à 20 km de Dabou (sud, région des Grands ponts), a été incendié, lundi 22 janvier 2024, par des jeunes furieux à la suite de la défaite (0-4) de la Côte d’Ivoire face à la Guinée Equatoriale, dans le cadre de la 34è édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

De sources concordantes, ces jeunes accusent la septuagénaire répondant au nom de L.T.A d’avoir avalé la victoire de l’équipe nationale ivoirienne pour des raisons qui lui sont propres.

A la fin de la rencontre, les jeunes, visiblement énervés, n’ont eu d’autres choix que de mettre le feu à son domicile pour protester contre cette attitude qui rame à contre courant du prestige et de la réputation du village d’Akradio. 

Aux dernières nouvelles, la vieille dame « sorcière » se serait réfugiée dans un village voisin.

Akradio, village situé dans le département de Dadou, aurait contribué largement au sacré continental des Eléphants en 1992, au Sénégal, dit on. 

Une accusation battue en brèche par l’actuel ministre délégué en charge des Sports, Silas Metch, fils de ce village. Dans une entrevue accordée à un magazine sportif ivoirien à la faveur de la CAN 2023, il s’est insurgé contre cette « gênante publicité » faite à son village.

(AIP) 

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Concours de dictée : Didier Drogba envoie les meilleurs au Canada

Un « drone espion » saisi chez Soul To Soul