Gendarmerie nationale : Trois éléments du camp commando de Koumassi arrêtés





gendarmerie-nationale-trois-elements-du-camp-commando-de-koumassi-arretes


"En matière de racket, tolérance zéro". C’est ce que ne cesse de répéter le parquet militaire. Mais il y en a qui ne semblent pas l’avoir compris. Les maréchaux des logis Gbané I., Koné N. et Ncho A, en service à l’escadron commando de Koumassi, l’ont appris à leurs dépens. Ils ont été mis aux arrêts alors qu’ils s’adonnaient au racket de commerçants sénégalais à Treichville.
Les faits se déroulent le 13 mai derniers. Ces gendarmes sont désignés pour sécuriser le site CIE-SODECI de Treichville. Une fois sur place, ces éléments véreux ne trouvent rien d’autre à faire que de se livrer à des actes de racket à ciel ouvert, sur des commerçants sénégalais, "mettant à mal l'adhésion qui doit prospérer entre l'armée et son peuple".
Selon le parquet militaire, ces jeunes gendarmes ont été déférés à la maison d’arrêt militaire d’Abidjan. Ils seront jugés le 30 août prochain.

Modeste KONÉ 

En lecture en ce moment

5e Journée internationale contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes : les journalistes ivoiriens ont fait l’Etat des lieux

Accès à l’eau potable : Le ministre Laurent Tchagba inaugure deux unités de production à Divo