D’Omar à Ali Bongo, le Gabon se débat pour garder la tête hors de l’eau





Gabon,Omar Bongo,Ali Bongo


Dix ans après la mort d’un des derniers dinosaures d’Afrique, Omar Bongo Ondimba, le Gabon dirigé par son fils Ali se débat entre crise économique et marasme politique, face à une famille au pouvoir depuis plus d’un demi-siècle.

Une grande messe œcuménique est prévue samedi dans le luxueux palais présidentiel de front de mer à Libreville pour commémorer le 10e anniversaire de la mort de “Papa” Bongo, décédé le 8 juin 2009 à Barcelone.

Immortalisé au sommet de sa gloire sur des clichés le montrant notamment avec un large sourire et portant des costumes années 1970, Omar Bongo, était un stratège politique, un talent reconnu par ses partisans comme par ses détracteurs.

Passionné de projets pharaoniques dans son pays, il est arrivé au pouvoir en 1967 et s’y est maintenu jusqu’à sa mort, 41 ans plus tard avant que son fils Ali, grand amateur de disco et de belles voitures, ne lui succède.

Lire la suite sur diasporas-news.com 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Tarifs mobile money : L’ARTCI exige l’arrêt immédiat de la mesure d’augmentation

Le Gbêkê dans l’ambiance de la fête de "Paquinou"