Flash Info

Un vent nouveau souffle

Un vent nouveau souffle

MON ÉDITO
LE TEMPS Réagir Ajouter à mon journal

La jeunesse d’Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds)  a tenu son premier meeting grand format. Le ciel n’est pas tombé sur la Côte d’Ivoire. Pour une grande première, le meeting a été une belle réussite. Surtout au niveau de la mobilisation. Les militants sont venus des quatre coins du pays, pour répondre nombreux à l’appel de leur direction. Tous ceux qui doutaient de la capacité de mobilisation de la jeunesse d’Eds doivent faire le profil bas. Peuvent-ils se mirer dans une glace ? Pas si sûr. Cette forte mobilisation est la preuve de la volonté des Ivoiriens à aller au changement. Avec une jeunesse Eds  debout et déterminée. C’est une réalité, une vérité. Une vérité qui ne veut pas rester en prison.  Parce que la liberté ne peut pas rester en prison. Le pays va être guéri, nous en sommes convaincus. Tous les fils et toutes les filles de ce pays vont chanter à l'unisson et vont se donner la main, pour le construire  dans la paix et la stabilité. C'est celui qui ne sait pas lire le sens de l'histoire qui est parfois éjecté par l'histoire. Parce que la roue de l'histoire veut que la Côte d'Ivoire soit libérée et réconciliée. Tous ceux qui suivront dans le sens de l'histoire marcheront, dans le sens du progrès. Mais tous ceux qui rameront à contre-courant seront écrasés par la roue de l'histoire, afin que l'histoire aille vite à son terme. L'histoire ne se laisse pas emprisonner. L'histoire ne se laisse pas embrigader et la Côte d'Ivoire avance avec son histoire. L'histoire de la Côte d'Ivoire est que ce pays soit libre, démocratique et prospère, qu'il soit une grande Nation. Ce qui s’est passé à Yopougon est une mise en jambe. C’est maintenant que les choses sérieuses vont commencer. N’ayez pas peur ! C’est un débat d’idées.  Un mouvement debout qui fonce et qui fait peur. Sans kalach. Sans machette. Une Coalition qui convainc. Qui fragilise celui qui contraint. L’espoir est là. La machine du changement est lancée. Un nouveau vent souffle sur la Côte d’Ivoire. Le vent du changement. On ne provoque pas un lion qui dort. Que dire de l’attitude des manifestants ? Simplement exemplaire. Ils étaient disciplinés, malgré les provocations. Pas de violence dans leur comportement et attitude. Ils n’ont pas été éduqués, dans ce sens. En tout cas, ils ont donné une leçon à ceux d’en face. Leurs seules armes, la parole, les idées. Au niveau de l’ambiance, il n’y a rien à dire. Une belle fête. Les militants ont chanté et dansé. Les chansons patriotiques étaient à la hauteur. Il faut tirer le chapeau au comité d’organisation dirigé par Dahi Nestor. Ce n’est que le début de la longue marche vers la victoire. Celle du changement. Que les Ivoiriens retiennent qu’ils ne sont pas seuls. Ils doivent avoir en mémoire, l’hymne de l’équipe de football anglaise, Liverpool : «You willneverwalkalone». C’est-à-dire : «Vous ne marcherez jamais seuls». La jeunesse d’Eds n'abandonnera jamais la lutte. Que tous  ceux qui, connus ou non, souffrent silencieusement, ceux qui subissent dans l'anonymat les tortures, les sévices  et la dictature dans les geôles, en exil ou dans leur lieu de travail, trouveront auprès de la jeunesse Eds, soutien et réconfort. Elle porte l'espoir d’une Côte d’Ivoire nouvelle. On ne peut pas empêcher ce que Dieu a prévu. Contre vents et marées, le changement s’opérera en Côte d’Ivoire. Ils ne font que retarder l’échéance. Personne n’a imaginé un seul instant, qu’un Noir dirigerait un jour, l’Afrique du Sud ou les Usa. Dieu l’a permis. Parce que c’était son plan. Allons-y seulement. Haut les cœurs. La liberté vaincra. Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire. A la semaine prochaine. Inch’Allah !

 

yacou06336510@yahoo.fr

Notez l' article

A lire également

Inscrivez-vous pour recevoir
notre newsletter

Société des Editeurs de Presse de Côte d'Ivoire
Abidjan-Adjamé
SICOGI, 80 logements, Bat. A, 2ème étage, Porte 6
Tél. : 20 38 42 00
04 BP 1947 Abidjan 04
Retrouvez-nous sur