Flash Info

Dictature au PDCI-RDA

Dictature au PDCI-RDA

MON ÉDITO
L'ESSOR IVOIRIEN Réagir Ajouter à mon journal

Le PDCI-RDA de Félix Houphouët-Boigny a-t-il fait aujourd’hui sa mue pour s’ériger en un ‘‘sorcier, mangeur’’ de ses propres enfants ? nombreux sont les Ivoiriens et Ivoiriennes qui se demandent aujourd’hui où va ce parti politique. Et jusqu’où ira-t-il ? Tant la plus vieille formation politique de Côte d’Ivoire continue de surprendre tout le monde par sa démarcation de la paix, seconde religion de la Côte d’Ivoire, de par la seule volonté hier du père de l’indépendance, Félix Houphouët-Boigny. C’est que le successeur à Nanan Boigny à la tête de cette formation politique est en train de sortir des sillons tracés par ‘ ‘Féfé’’ et donc des traces laissées par le ‘‘sage de Yamoussoukro’’. Le train du PDCI-RDA vient d’amorcer un virage dangereux qui, inéluctablement, va le conduire à un déraillement. Une ‘‘dictature émergente’’ est en train de faire son lit au sein du PDCI-RDA par la seule volonté des ‘‘ennemis de la paix retrouvée’’, qui ont pris en otage ce parti et son président. Première décision arbitraire : la sortie de manière cavalière du RHDP sans consultation aucune de la base. Autre décision totalitaire : la presque radiation de toutes les instances dudit parti des ministres, PDG, PCA et DG, sans autre forme de procès. Délit à eux collé : leur grand penchantpour le parti unifié RHDP. Tous seraient soupçonnés à la Maison du Parti à Cocody d’être plutôt des ‘‘alassanistes’’, à commencer par le vice-président de la République, SEM Daniel Kablan Duncan. Autre arrêt qui présente le PDCI-RDA aujourd’hui comme un parti aux antipodes de la démocratie, la détermination nette de leurs candidatures aux municipales et régionales du 13 octobre 2018. Ils ont été sommés de faire un choix : être candidats avecl’onction du parti dirigé par ‘‘N’Zuéba’’ ou l’être au titre du parti unifié RHDP. Un arrêt biscornu qui exige donc la clarification de leur position ou appartenance au PDCI-RDA ou au RHDP. Cérise sur cette décision doulopureuse, il leur est formellement interdit d’utiliser le logo du PDCI-RDA et d’arborer pendant la campagne, les uniformes du parti du ‘‘Sphinx’’ de Daoukro. Une somme d’ordonnances ou de prescriptions qui porteraient, précise-t-on, le cachet du président Bédié, lui-même. Des ‘‘ordonnances Bédiéennes’’ qui irritent aujourd’hui le ministre Kobénan Kouassi Adjoumani et ses partisans. En un mot comme en cent, Bédié leur aurait retiré son parrainage ou encore celui de la formation politique qu’il dirige. Il ne serait plus le ‘‘parapluie atomique’’ de Daniel Kablan Duncan, Kobénan Kouassi Adjoumani et autres ‘‘rebelles’’ à l’édit du natif de PéPressou (Daoukro). Cette vision étriquée des ‘‘pouvoiristes’’ actuels du PDCI-RDA ne rencontre pas là-bas, l’assentiment de tous. Elle est vigoureusement combattue à l’intérieur de la Maison du Parti à Cocody, comme hors de cette maison. Pour une fois de sa vie, le président Henri Konan Bédié n’est pas suivi par ces concitoyens quant à ce ‘‘déraillement’’ inévitable du PDCI-RDA qu’on imputera demain sans faux fuyant, à l’ancien Chef de l’Etat ivoirien.Selon nombre d’observateurs avisés de la scène politique, le parti de ‘‘N’Zuéba’’ court à sa perte quant à l’issue de ces municipales et régionales couplées. Ont-ils perçu le danger ? Ceux qui induisent en erreur l’ancien Chef de l’Etat ont pris la mesure de leur gaffe et réclament aujourd’hui le report de la date de dépôt des candidatures et même celle de ces consultations électorales. Peine perdue. Ou encore, c’est trop tard ! Et le PDCI-RDA n’aura que ses yeux pour pleurer demain, tant les signes avant-coureurs d’une inévitable débâcle sont déjà là. Par la faute de ‘‘petits dictateurs’’ qui gravitent dans l’entourage de ‘‘Zuéba’’ et l’induisent en erreur.

Bonne lecture et à la semaine prochaine, in’challah !

Notez l' article

A lire également

Inscrivez-vous pour recevoir
notre newsletter

Société des Editeurs de Presse de Côte d'Ivoire
Abidjan-Adjamé
SICOGI, 80 logements, Bat. A, 2ème étage, Porte 6
Tél. : 20 38 42 00
04 BP 1947 Abidjan 04
Retrouvez-nous sur