Flash Info

Tabou/La mévente de l’hévéa inquiète les parents d’élèves de Tabou

Tabou/La mévente de l’hévéa inquiète les parents d’élèves de Tabou

SLIDER DÉPÊCHE
AIP Réagir Ajouter à mon journal

Plusieurs parents d’élèves de Tabou se disent inquiets face à la mévente de l’hévéa, affirmant ne pas avoir de moyen financier pour scolariser les enfants en ce début de rentrée scolaire.

"Nos productions ne sont plus achetées par la société des caoutchoucs de Grand Béréby (SOGB) et nous croupissons dans la misère alors que nous devons scolariser nos enfants", s’est indigné mardi Hyacinthe Hié, parent d’élève à Sékréké dans la commune de Tabou. Il a précisé qu’il ignore les raisons pour lesquelles la SOGB, seule société exploitant le caoutchouc naturel dans la région, refuse de prendre les produits.

Konan Kouadio, un autre parent d’élève, lance quant à lui un SOS aux autorités ivoiriennes pour trouver une solution à ce problème. "Parce que les parents d’élèves de Tabou ne savent plus que faire, si notre caoutchouc reste à terre, nos enfants ne pourront pas fréquenter cette année", a-t-il déploré.

Plusieurs dizaines de camions chargés de latex sont alignés depuis plusieurs jours devant la SOGB qui refuse de payer les produits pour "des problèmes de trésorerie".

La reprise des classes reste timide à Tabou où la culture de l’hévéa est l’une des principales activités des populations locales.

AIP

Notez l' article
Inscrivez-vous pour recevoir
notre newsletter

Société des Editeurs de Presse de Côte d'Ivoire
Abidjan-Adjamé
SICOGI, 80 logements, Bat. A, 2ème étage, Porte 6
Tél. : 20 38 42 00
04 BP 1947 Abidjan 04
Retrouvez-nous sur