Lutte contre le SIDA : Plus de 500 jeunes au sport pour « dédramatiser la maladie »





lutte-contre-le-sida-plus-de-500-jeunes-au-sport-pour-dedramatiser-la-maladie

une vue des participants à la journée sportive du PNLS



En prélude à la célébration de la 35e journée mondiale de lutte contre le SIDA, le programme national de lutte contre le SIDA (PNLS), a organisé une grande activité sportive  dénommée « JMLS Sport », le samedi 26 novembre 2022, au Campus universitaire de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

Ce sont plus de 500 jeunes dont la majorité, issue de la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) qui ont participé à cette action qui avait pour objectifs de dédramatiser la maladie du SIDA, en présentant le nouveau visage de la maladie, qui se veut plus positif.

Au cours de cette mobilisation, Mme Bah Bilé Géneviève N’Guessan, a, au nom du Directeur coordinateur du PNLS, Pr Ehui Eboi, dit sa satisfaction d’avoir pu toucher la cible concernée par cette action.

Le sport, c’est la santé et la vie. Et nous sommes résolument engagés pour l’élimination du VIH d’ici 2030. Nous sommes donc en train de prôner la vie pour faire disparaître cette maladie. C’est pour cela que depuis quelques années, nous avons initié cette activité sportive que nous avons appelé « Fitness pour la vie »  et qui rassemble tous les acteurs engagés dans la lutte contre le SIDA et toute la population. Cette année, nous avons mis l’accent sur les jeunes. Nous avons travaillé pratiquement toute l’année avec la Fesci. En plus, le mois de novembre est le mois de la jeunesse africaine. Nous avons donc voulu impliquer cette jeunesse pour nous accompagner dans l’élimination de la maladie  car les jeunes constituent l’une des cibles vulnérables qui sont prioritaires dans la lutte » a-t-elle déclaré.

Dr Amethier Solange présidente du CCM Côte d’Ivoire, l’instance de coordination nationale du fonds mondial de lutte contre le VIH SIDA, la tuberculose et le paludisme, présente à cette activité, a prodigué de sages conseils aux jeunes afin de changer de comportement pour éviter le VIH SIDA. Et surtout de ne pas stigmatiser les malades.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Martine N’Dehouchi (proche du candidat recalé Alikari Méïté) : '' Une transition s'impose pour aplanir les differends''

Election américaine : Biden se rapproche encore de la victoire, les derniers résultats