Menace de grève des transporteurs : Le ministre Amadou Koné calme le jeu





menace-de-greve-des-transporteurs-le-ministre-amadou-kone-calme-le-jeu

Le ministre Amadou Koné et les responsables des syndicats des transporteurs



Le ministre Amadou Koné a échangé ce lundi 27 février 2023, à son cabinet sis à Abidjan-Plateau, avec plusieurs responsables syndicaux regroupés au sein de l’association la Maison des transporteurs de Côte d’Ivoire (MTCI).

Cette rencontre fait suite à la menace de grève de cette organisation qui regroupe une dizaine de responsables syndicaux, en vue de protester contre le permis à points.

Devant le ministre, ils ont exposé les motifs de leur mécontentement pour lequel, ils ont annoncé, par la voix de leur porte-parole, Soumahoro Mamadou, président de la MTCI, un arrêt de travail à partir du 1er mars 2023.

A son tour, Amadou Koné leur a prodigué des conseils. Et surtout demandé qu’ils soient unis car ce ne sera pas évident d’avoir des échanges avec près de 500 syndicats dans un secteur aussi sensible que vital qu’est celui des transports.

«Les portes du gouvernement restent ouvertes à tous les fils du pays pour échanger et continuer le développement harmonieux de notre pays», a-t-il fait savoir.

En retour, les responsables de la MTCI ont dit avoir pris bonne note, car leur intention n'est pas la remise en cause de l'instauration du permis à points, mais ils souhaitent poser les vrais problèmes qui minent le secteur tout en fustigeant leurs responsables qui ont accès aux autorités compétentes et qui ne leur font pas le point des décisions prises par le gouvernement. 

 «Nous allons rendre compte à la base et vous revenir dès demain mardi 28 février»,  ont-ils promis.

Pour terminer, le ministre Amadou Koné a invité les transporteurs à saisir l’opportunité des prochains états généraux du transport pour poser tous les problèmes liés au secteur. Il a mis les responsables de la MTCI en mission pour continuer la sensibilisation des conducteurs dans le cadre de la 2ème semaine de la sécurité routière qui aura lieu du 3 au 10 mars 2023.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Appel à la désobéissance civile : ce qu’en pense Guillaume Soro

Sénégal: choc après la gifle contre une députée lors d’une bagarre à l’Assemblée