Mali : grève des banques et un appel à manifester de l'opposition





mali-greve-des-banques-et-un-appel-a-manifester-de-lopposition


Les banques maliennes ont fermé leurs portes depuis le jeudi 6 juin 2024, suite à une grève déclenchée par le Syndicat national des banques, des établissements financiers et des assurances (Synabef). Selon la presse locale, la mobilisation, largement suivie dès le premier jour, se poursuit pour exiger la libération de Hamadoun Bah, secrétaire général du Synabef.

Arrêté et placé sous mandat de dépôt depuis le mercredi le 5 juin pour « faux et usage de faux » sur fond de conflit syndical interne, Hamadoun Bah est également le numéro deux de l'Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), la principale centrale syndicale.

Cette détention a exacerbé les tensions dans le secteur financier, provoquant une paralysie qui affecte des milliers de citoyens et d'entreprises incapables de réaliser leurs transactions bancaires. Les syndicats dénoncent une arrestation arbitraire.

Parallèlement, l'opposition appelle à manifester ce vendredi 7 juin à 14 h, à la place de la Liberté, devant la mairie de Bamako. Cette opposition critique sévèrement les autorités pour leur incapacité à répondre aux préoccupations économiques et sécuritaires de la population, ainsi que pour leur gestion de la crise bancaire.

Ces manifestations prévues font craindre des débordements et des affrontements violents avec les forces de l'ordre au Mali, un pays déjà en proie à des défis sécuritaires majeurs avec la présence de groupes armés.

Nadia YEO

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Guillaume Soro depuis Milan (Italie) : "Laurent Gbagbo sortira de prison si …"

Eliminatoires Mondial 2022: Après la non homologation du stade de Yamoussoukro, voici où les Éléphants pourraient jouer