Au Burkina Faso, "les jihadistes attaquent l’armée pour se ravitailler en armes et munitions"





au-burkina-faso-quotles-jihadistes-attaquent-larmee-pour-se-ravitailler-en-armes-et-munitionsquot


Tout comme le Mali voisin, le Burkina Faso fait face depuis quatre ans à la montée en puissance du terrorisme. Ces derniers mois, les attaques se sont multipliées contre des villages. Mais de plus en plus, elles prennent pour cible l’armée.

Lundi 19 août, une "attaque d’envergure" de groupes armés terroristes contre le détachement militaire du département de Koutougou, dans la province du Soum, au nord du Burkina Faso, a fait 24 morts dans les rangs de l’armée. C’est l’attaque la plus meurtrière jamais subie par l’armée burkinabè.
Jusque-là, la plus grave attaque jihadiste perpétrée contre les militaires avait fait 12 morts à Nassoumbou, dans la même province du Soum, en décembre 2016. L'armée burkinabè avait aussi subi un revers sans précédent en mars 2018, quand une attaque jihadiste avait dévasté son état-major général, en plein centre de la capitale Ouagadougou, faisant huit morts. Lire la suite sur france24.com 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Gbagbo laisse le dossier de sa radiation de "côté pour le moment"

Abdoulaye Kouyaté aux enseignants du Béré et du Worodougou : "La victoire du RHDP est un appel de l’histoire"