Insécurité à Dimbokro : Fin de parcours pour " Ramane, l’homme au blouson noir "





insecurite-a-dimbokro-fin-de-parcours-pour-quot-ramane-lhomme-au-blouson-noir-quot


La police Nationale a mis fin, le jeudi 29 juillet 2021, au parcours du surnommé "Ramane, l’homme au blouson noir" qui écumait depuis quelques mois différents quartiers de la vielle de Dimbokro.

Selon le site de la police nationale qui relaie l’information, le jeune homme, 28 ans environ 1m68, dont les victimes ne se comptaient plus, opérait aussi bien dans les domiciles privés que dans les hôtels. Comme un félin, il se glissait dans les plus petits espaces des fenêtres pour voler et violer parfois ses victimes. Mais il a toujours trouvé les moyens pour s’échapper des mailles de la police.

A lire aussi: Arrêtée pour "injures à Simone Gbagbo" : Arlette Zatté écope de 6 mois de prison

Mais manque de pot pour lui le Mercredi  juillet quand une de ses victimes, cliente dans un hôtel, porte plainte à la police pour  600 mille francs et deux téléphones de grande marque qui ont été emportés par le quidam. La victime précise que le voleur portait un blouson noir. Plusieurs autres plaintes pour vol sur la table du premier responsable du commissariat de Dimbokro portent cette précision. 

Muni des informations données par la plaignante, le commissaire Tébily met en branle son équipe. Après une enquête minutieuse, des jeunes filles de joie avec qui Ramane faisait la belle vie avec l’argent volé sont appréhendées et lui ensuite. 

Une perquisition à son domicile permet de mettre la main sur 10 téléphones portables de grande marque, un ordinateur portable appartenant à un gendarme. En attendant d’être déféré devant le parquet pour répondre de ses actes, Ramane réfléchit au fond des cachots du commissariat de police de Dimbokro

Solange ARALAMON

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

33e journée mondiale de lutte contre le SIDA : Les populations appelées à plus d'engagement

La Haye : Ce que Soro Guillaume et Blé Goudé se sont dit